Actualité
Trier
Plus récentsPlus consultés
SONANGOL AFRICA ECO RACE ETAPE 8
SONANGOL AFRICA ECO RACE  ETAPE 8

SONANGOL AFRICA ECO RACE 2012

ETAPE 8 : Mercredi 3 janvier 2012 - BOULANOUAR / AKJOUJT

SS : 425 km

LE TEAM SONANGOL SCHLESSER S'ENVOLE AU GENERAL !

La 8ème étape du Sonangol Africa Eco Race 2012, entre Boulanouar et Akjoujt,la première sur le territoire Mauritanien, fut un véritable morceau de bravoure pour tous les concurrents. Un terrain extrêmement difficile entre sable mou et herbe à chameau, agrémenté d’une navigation très pointue, ils sont nombreux ce soir à « maudire » René Metge… Le buggy bleu du Team Sonangol Schlesser a malgré tout su déjouer tous ces pièges sur les 425 km de chrono en s’imposant une nouvelle fois (la cinquième) avec près de 1h30 d’avance sur… le camion de Tomas Tomecek arrivé deuxième de cette « super » spéciale.


Même pour un pilote du niveau de Jean-Louis Schlesser, la partie ne fut pas simple et le « Renard du Désert » n’a pas ménagé ses efforts.

« Aujourd’hui, nous avons eu droit à du très haut niveau, très dur, trop dur. René (Metge) nous a dit au briefing que ce serait facile et que nous allions arriver à midi mais finalement…nous avons mis plus de 6 heures pour faire la spéciale. Il n’a pas été tendre avec nous, c’est certain. L’herbe à chameau était terrible et les dunes extrêmement molles marquées par une simple note de franchissement… Par moments, ce fut un enfer. En plus, il y avait beaucoup de navigation et peu d’indications, difficile de respecter les caps pour s’y retrouver… Bravo à Cyril qui progresse de jour en jour. Je dois dire que je n’ai jamais eu un navigateur aussi doué, il est terriblement efficace et rapide en matière de pelletage !!! J’espère que ce sera un peu moins « compliqué » demain ! »


Cyril Esquirol a pu vivre sa première expérience de pelletage dans les dunes aujourd’hui mais avoue avoir été très surpris par les difficultés rencontrées.
« Nous roulions pendant 15 ou 20 km sans aucun repère. C’était assez stressant. Pour les 70 km dans l’herbe à chameau, nous avions un cap d’entrée et un cap de sortie mais il quasiment impossible de garder le même cap sur ce type de terrain. Nous avons dévié inévitablement de quelques kilomètres mais heureusement la montagne nous servait de point de repère. Une journée d’anthologie pour mon premier rallye dans le baquet de droite ! »

Les pilotes du Team Sonangol Schlesser ont donc rejoint le bivouac d’Akjoujt pour prendre quelques heures de repos bien méritées. Demain pas de changement de bivouac, ce sera une boucle avec une grande proportion de sable et de nouvelles aventures à vivre sur le sol Mauritanien.

vincent artigue, le 05/01/2012
Contacts
  Mentions légales - Photographies non contractuelles