Actualité
Trier
Plus récentsPlus consultés
Dakar 2012 : Le grand favori
Dakar 2012 : Le grand favori

Durant les deux semaines de course, les yeux seront braqués sur les 4x4 du Team X-Raid, et notamment la Mini confiée à Stéphane Peterhansel. Mais sur le Dakar, nul n’est à l’abri des déconvenues mécaniques ou des fautes de pilotage. Et les prétendants seront nombreux à guetter la moindre faille, à commencer par les anciens vainqueurs Nasser Al Attiyah (Hummer) et Giniel De Villiers (Toyota).

 

L’homme des records, sur le Dakar, c’est Stéphane Peterhansel. Avec 9 titres conquis tout au long de ses carrières moto et auto, il trône au sommet du palmarès et se distingue comme le plus complet des pilotes du rallye grâce aux qualités et à l’expérience acquises depuis sa première participation à l’épreuve, en 1988. Mais depuis la fin de l’ère Mitsubishi, l’association avec  son fidèle copilote Jean-Paul Cottret a subi la loi de ses rivaux de Volkswagen. Le retrait de la firme allemande place maintenant le Français dans une position idéale pour partir à la conquête d’un 10ème titre. Au volant d’une Mini qui a fait un apprentissage douloureux du Dakar entre les mains de Guerlain Chicherit l’an dernier, « Peter » assume le rôle de favori de la course, tout en prévenant que « nous ne devons surtout pas croire que nous avons course gagnée ». Les pronostics établis de toutes parts donnent largement la faveur à l’armada X-Raid, qui aligne 5 Mini, dont celles de Krzysztof Holowczyc, vainqueur du SilkWay 2011, et de Nani Roma, 3ème du Dakar 2006. Mais sur les 8300 km de pistes et de dunes qui les attendent, ils devront faire face à une concurrence qui s’est réorganisée dans les écuries rivales.

Malgré son engagement tardif, Nasser Al Attiyah n’a en aucun cas révisé ses ambitions, après avoir dompté l’épreuve l’an dernier. La recrue de prestige du team Gordon pilotera un Hummer H3, qui a déjà décroché une place sur le podium en 2009. Mais le Qatarien, dont le pilotage s’est affiné avec les années, pourrait l’emmener encore plus haut que le fougueux Californien. A l’heure des comptes à Lima, un autre ancien vainqueur, Giniel De Villiers aura peut-être les moyens de rafler la mise. Le Sud-Africain porte le projet de Toyota, qui s’engage avec la volonté de hisser sur le  podium un pick-up Hilux, dont un deuxième exemplaire est confié au porte-drapeau argentin, Orlando Terranova.

Au regard de la densité constatée parmi les véhicules de pointe, les places dans le Top 10, et a fortiori dans le Top 5, seront extrêmement chères cette année. En dehors des Mini, X-Raid engage également trois BMW  X3 (Garafulic, Mironenko, Schott), qui devraient par exemple batailler avec Christian Lavieille (8ème en 2011), au volant du tout nouveau Proto 011 Dessoude. La Great Wall de Carlos Sousa, de retour après une impasse d’un an (6ème en 2010) pourrait également être de la partie, comme les Mitsubishi Lancer du Team Riwald, et notamment celle de Bernhard TenBrinke, récent vainqueur du rallye Maroc.


Communiqué de presse ASO : Dakar ASO News

vincent artigue, le 29/12/2011
Contacts

site officiel

  Mentions légales - Photographies non contractuelles